Face à une forte croissance démographique qui passe de 12 millions en 1965 à 41,2 millions d’habitants au premier janvier 2017. En 2015, le taux de chômage a atteint 10,5 dont les jeunes sont fortement touchés avec un taux de 26,7%. Les diplômés ont du mal a trouver du travail ce qui fait que leur nombre n’arrête pas d’augmenter (358 000 chômeurs ayant un diplôme de l’enseignement supérieur) soit 28,2%. (Source ONS)

Les raisons de ce chômage de masse sont dues essentiellement à deux raisons, la 1 ère raison qui est la raison principale : l’insuffisance d’offre d’emploi par rapport a la forte demande (Forte bureaucratie, blocage fiscale, diminution du pouvoir d’achat donc diminution du carnet de commande des entreprises…). La deuxième raison : l’incohérence entre la formation et le marché de l’emploi c’est ce qui fait que les entreprises ne trouvent pas les compétences qu’elles cherchent, car l’enseignement supérieur ne s’adapte pas au marché du travail d’aujourd’hui et à loin de celui de demain.

Incohérence et manque de stratégie globale

Depuis quelques années maintenant, les decision makers algériens ne jurent que d’une économie hors hydrocarbures. Cependant, la question que l’on se pose actuellement, est : est-ce-que cela est possible sans une harmonisation de cette volonté par une stratégie cohérente et globale ?!

Le nombre d’étudiants en sciences dure n’est que de 15%, sachant qu’il y’a un grand nombre de diplômes en sciences molles alors que le marché et l’avenir ont d’autres exigences. A titre d’exemple: chaque année on forme plus de trois milles diplômés en langue arabe alors que seulement 400 sont recrutés. Ce qui fait de l’université algérienne une machine a fabriquer des chômeurs.

Les Métiers à promouvoir pour l’avenir la stratégie du développement du pays doit être une stratégie globale qui regroupe plusieurs domaines de l’économie à l’enseignement supérieurs, pour cela faudra actualiser les formations selon le besoin et selon les régions « On ne peut pas former en aquaculture au désert par exemple ». Durant les changements que connaîtra l’Algérie et le monde dans les 5 ans à venir, on pense qu’il y’aura certains métiers qui vont émerger et d’autres qui vont se développer dont:

Le management du développement durable: C’est une formation qui est presque méconnue en Algérie, pourtant il y’a de plus en plus de réglementations, de normes internationales telle que ISO 26000 qui obligeront les entreprises algériennes a respecter certaines règles. Rajoutant, à cela une pression de la part des consommateurs qui revendiquent des produits verts (qui respectent l’environnement). cette formation permettra aux entreprises de trouver des diplômes capables de mener des politiques dans ce domaine.

Économétrie: Partout dans le monde l’économétrie est un domaine mature, par contre en Algérie est aussi presque inconnu face à l’informatisation des fonctions publiques et des entreprises privées. Former en économétrie est une nécessité absolue pour les années à venir.

Ingénieur en informatique: C’est un domaine qui est toujours en évolution, avec l’arrivée de la 5G qui créera plus de 22 millions de postes d’emplois dans le monde, le domaine de l’informatique connaîtra une expansion, dans 10 ans le domaine de l’informatique recrutera prés de 500 000 emploi sur l’échelle nationale.

Marketing digital: Le marketing est parmi les domaines qui recrutent le plus en Algérie actuellement, mais à l’avenir ça sera le marketing digital. les entreprises ainsi la fonction publique comprennent que le marketing via les réseaux sociaux devient plus performant que le marketing classique. Les masters en Marketing digital sont proposés que par certains établissements.

science infirmier(e)s: la croissance démographique explosera en Algérie et en Afrique durant les années à venir, le marché aura besoin de plus d’infirmier(e)s et du domaine médicale. en 2022 le taux de chômage sur les débouchés des sciences infirmières sera de 0%

Master en qualité : En Algérie il n’y a qu’un millier d’entreprises qui sont certifiés ISO, si l’Algérie adhère à l’OMC, les entreprises exportatrices seront dans l’obligation de certifier leurs produits. pour cela il y’aura une très grande demande des entreprises pour certifier leurs produits dans les années à venir.

Master en entrepreneuriat: On ne peut pas instaurer une culture d’entrepreneuriat sans former dans ce domaine. Un master en entrepreneuriat pourra former des chefs d’entreprise qui pourront sensibiliser sur l’importance du savoir, savoir-être et savoir-faire au sein d’une entreprise.

Partagez vos avis sur les commentaires en bas de l’article.                                                             Vous pouvez lire également mes articles précédents sur mon blog.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s