HOW TO GET STARTED AND EARN YOUR FIRST BITCOIN

Whether you’re a new user or a Bitcoin expert, I hope that you will find answers to all of your questions on this page.

What is Bitcoin?

Bitcoin is an innovative payment network and a new kind of money. Bitcoin uses peer-to-peer technology to operate with no central authority or banks; managing transactions and the issuing of bitcoins is carried out collectively by the network.

Bitcoin is open-source; its design is public, nobody owns or controls Bitcoin and everyone can take part. Through many of its unique properties, Bitcoin allows exciting uses that could not be covered by any previous payment system.

Lire l’intégralité de ma contribution sur ce lien:  http://bit.ly/2n8qGyi

Algérie : La Croissance verte, une alternative pour l’avenir.

L’après-pétrole en Algérie s’invite pour tôt ou tard, un mal pour un bien !
Cette situation est une aubaine pour non seulement diversifier notre économie mais également passer vers un mode de vie basé sur une consommation propre qui ne sera pas nocive pour la santé financière du pays qui a besoin d’autres sources d’énergie pour substituer les ressources fossiles qui ne satisferont plus les besoins de l’économie basée à 97% de ces rentes, mais aussi la santé des citoyens qui d’après un rapport fait par la CDER près de 7 millions de personnes sont décédées prématurément en 2012.
Lire la suite

Articles de presse

Voici quelques articles de presse où on met en lumière mon engagement associatif :

À « l’école des réfugiés », des jeunes Algériens combattent les clichés en 1200px-FRANCE24.svgaidant des migrants subsahariens par France 24

http://observers.france24.com/fr/20160517-ecole-refugies-jeunes-algeriens-combattent-cliches-aidant-migrants-subsahariens-rac

L’immigration en Algérie, défis et réalités. Sur Radio RAJ

http://raj-dz.com/radioraj/2016/06/19/limmigration-algerie-defis-realites/Capture

 

 

« Une école des réfugiés » à Tizi-Ouzou

http://www.irrij.com/2016/05/06/une-ecole-des-refugies-a-tizi-ouzou/ d

 

Fintech: Chantier inexploré en Algérie

Article relayé également par le quotidien: La Voix D’Algeriee

La relance de la croissance économique se fait actuellement par l’investissement dans le capital humain et financier, pour cela plusieurs mesures ont été prises dans le but de la libéralisation et la modernisation du secteur bancaire. Ainsi, plusieurs réformes ont été prises dans le code  d’investissement durant ces  années afin de concevoir un cadre plus attractif pour les investisseurs locaux et étrangers comme l’exonération ciblée des droits de douane. Le secteur bancaire et le marché des capitaux sont détenus à 90% par des banques publiques ce qui a fait naître d’une part, un manque de liberté économique dû au manque d’ouverture à la concurrence pour  une amélioration continuelle du rapport qualité/prix des services financiers et d’une autre part une inadaptation du cadre juridique qui est un cadre très bureaucratisé et centralisé ce qui fait la contrainte majeure de l’étouffement les PME/PMI qui ont besoin d’un financement pour une extension de leurs activités et de donner une autre taille pour leur organisation. Lire la suite