La monnaie virtuelle est-elle en accord avec les principes de la Finance Islamique ?

coinbase-banner
Article en collaboration avec Mme Asma Karaoui, chercheuse en finance islamique à l’université ezzitouna (Institut de théologie de Tunis)

C’est quoi le bitcoin ?
Comme je l’ai décrit précédemment dans mon article sur le Bitcoin, c’est une monnaie cryptographique et un système de paiement pair-à-pair inventé par Satoshi Nakamoto, qui annonce l’invention en 2008 et publie le logiciel open-source en 2009.
Lire la suite

Inflation: Causes, Dégâts et Solutions du cas algérien.

La valeur d’une monnaie reflète la santé économique d’un pays, elle est la conséquence de la stratégie globale de long-terme. Dans une logique de court terme, l’Etat utilise la monnaie comme instrument de régulation du commerce international qui découle généralement par une augmentation des prix des produits importés et encourage la production de biens où l’on n’a pas d’avantage concurrentiel par rapport à d’autres pays. Pour résumer, on essaie de produire plus cher ce qu’on peut importer avec un prix moins élevé. Lire la suite

Le Crowdfunding, une Alternative pour le Financement Traditionnel ?

Le crowdfunding  « financement participatif » est la participation d’un groupe de personne à l’élaboration, en termes économiques et financiers, d’un projet.

Ce mode de financement est très ancien, il trouve ses origines au XVIIIe siècle lorsque les associations faisaient appel à la population pour récolter des fonds.
Si le processus n’était pas identique, l’objet reste bien le même : un groupe de personnes réalise des dons pour une cause.
Lire la suite

La Finance Islamique, une alternative pour la relance économique ?

La crise financière de 2008 et l’assèchement du crédit qui a suivi ont eu des conséquences particulièrement graves pour les petites et moyennes entreprises (PME), en particulier dans les économies en développement. La crise a mis en lumière la nécessité pour les petites entreprises d’en savoir le plus possible sur les possibilités qui s’offrent à elles pour financer leurs opérations. Les systèmes tels que la micro-finance, le financement participatif et la finance islamique sont au nombre de ces possibilités qui s’offrent à elles, ces systèmes gagnant aujourd’hui en importance et en ampleur. Lire la suite

Algérie : La Croissance verte, une alternative pour l’avenir.

L’après-pétrole en Algérie s’invite pour tôt ou tard, un mal pour un bien !
Cette situation est une aubaine pour non seulement diversifier notre économie mais également passer vers un mode de vie basé sur une consommation propre qui ne sera pas nocive pour la santé financière du pays qui a besoin d’autres sources d’énergie pour substituer les ressources fossiles qui ne satisferont plus les besoins de l’économie basée à 97% de ces rentes, mais aussi la santé des citoyens qui d’après un rapport fait par la CDER près de 7 millions de personnes sont décédées prématurément en 2012.
Lire la suite

Fintech: Chantier inexploré en Algérie

Article relayé également par le quotidien: La Voix D’Algeriee

La relance de la croissance économique se fait actuellement par l’investissement dans le capital humain et financier, pour cela plusieurs mesures ont été prises dans le but de la libéralisation et la modernisation du secteur bancaire. Ainsi, plusieurs réformes ont été prises dans le code  d’investissement durant ces  années afin de concevoir un cadre plus attractif pour les investisseurs locaux et étrangers comme l’exonération ciblée des droits de douane. Le secteur bancaire et le marché des capitaux sont détenus à 90% par des banques publiques ce qui a fait naître d’une part, un manque de liberté économique dû au manque d’ouverture à la concurrence pour  une amélioration continuelle du rapport qualité/prix des services financiers et d’une autre part une inadaptation du cadre juridique qui est un cadre très bureaucratisé et centralisé ce qui fait la contrainte majeure de l’étouffement les PME/PMI qui ont besoin d’un financement pour une extension de leurs activités et de donner une autre taille pour leur organisation. Lire la suite

Algérie: « Une hausse logique du prix du carburant, Mais… »

Depuis quelques années, il y a une forte augmentation sur les prix de nombreux produits, biens et services. Certaines augmentations sont inexplicables ce qui fait réduire le pouvoir d’achat et étouffe l’économie algérienne, d’autres sont des augmentations logiques qui répondent à la conjoncture actuelle telle que l’augmentation du tabac ou encore le prix du carburant. Mais en augmentant le prix du carburant, pratiquement tous les secteurs de l’économie sont affectés d’une manière directe ou indirecte donc il faudra que les articles 26, 28 et 29 de la loi des finances 2017 qui stipulent cette augmentation doivent être accompagnés par d’autres lois afin de maintenir une dynamique de l’activité économique. Lire la suite